You are here

- JOUR 3 -

Vendredi 17 juillet (Bosnie-Monténégro-Albanie)

pour la première fois on se réveil tôt: 7h00

10h10, arrêt à 21 km de la frontière monténégrine. Nous dépensons les derniers KM (Marques Konvertibles) qui nous restent.

10 euro: jus d'orange, eau gazeuse, yaourt, un razoir old fashion, cigarettes, pain et saucisson. 

Route du Monténégro

L'entrée au Monténégro nécessite de payer une vignette éco taxe = 10 euro. Après seulement quelque kilomètres en Albanie la même journée nous comprenons pourquoi le même genre de taxe n'existe pas en Albanie. Un sentiment nous traverse, après avoir traversé "l'Afrique" nous voici en "Inde" (dixit le lonely planet a propos des routes Albanaises). Description assez extrémiste quand même puisque nous avons par la suite utilisé des routes tout a fait convenables.

Aperçus de la voiture: poteaux électrique en rondin de bois avec l'écorce, route défoncée près de la frontière et décharges publiques nous accueillent.

Arrivée a Tirana vers 18h00, après 9h de route.

 


Place principale de Tirana

Sortie en ville vers 1h30 du matin après avoir fait connaissance avec Sinti autour d'une Corgon (bière achetée dans la capitale de l'ex Slovacotchéquie).
Ce soir elle est DJ dans un bar/boite du centre ville et va mixer de l'électro.
Début de soirée tranquille en dégustant les mousses locales, Sinti commence a mixer vers les 3h du mat.
Roms est un vrai diesel, il commence doucement mais lorsqu'il est lancé, il ne s'arrête plus.
En fin de soirée, on fait connaissance avec des albanais très sympathiques.
Sinti termine de jouer et rentre rapidement.
Coût de la soirée 3250 leke soit 25 euro.
De notre cote nous rentrerons sur le coup des 7h du mat en achetant un burek (spécialité des Balkans) sur la route.

logement gratuit chez l'habitant, Sinti (letonne) rencontre via hospitality club .